Vu, lu, écouté chez Leksi #3

Nouvelle moisson fraîche de liens glanés sur nos internets. C’est le Vu, lu, écouté de chez Leksi. Un rendez-vous mensuel avec les meilleurs liens en direct de nos onglets.

Image for post
Image for post

Un media local qui en pleine crise du Covid_19 devient incontournable pour les habitant.e.s…au point de remplir des missions d’intérêt général. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que nous nous passionnions à la lecture de ce reportage qui mêle deux de nos sujets préférés : le service rendu au public et le fonctionnement des médias. Émouvant et instructif.

Une vidéo pédagogique consacrée aux villes post pandémie et qui pose cette question : “Demain, comment flânera-t-on ?”. Une vidéo de la chaîne Youtube proposée par Pop-up urbain & Demain la ville (issu du blog de réflexion du même nom de la Fondation Bouygues Immobilier).

Sur le même sujet, un article un poil plus ancien, mais passionnant de Vraiment Vraiment (agence de design d’intérêt général) : 8 défis et quelques propositions pour que la distanciation physique durable ne nous fasse pas mourir de chagrin

Les podcasts de Marc Jahjah reposent sur le principe d’une conversation avec un article scientifique récent sur des thèmes aussi variés que les poupées qui parlent, l’algorithme de Waze ou encore l’histoire du fauteuil roulant. On se sent plus intelligent.e après.

Suite aux nombreuses manifestations contre les violences policières et le racisme, l’embarras de nombreuses marques américaines et internationales s’est fait ressentir. Comment réagir ? Que dire ou plutôt ne pas dire ? «Blackout Tuesday», le silence et l’indécence titre le journaliste à Libération Olivier Lamm qui revient sur la “proposition gratuite et littéralement vide” de Spotify : “8 minutes et 46 secondes de silence [ajoutées] à ses programmes et playlists thématiques «en l’honneur» de George Floyd, soit le temps exact de son agonie sous le genou du policier”. Quelques jours plus tard, c’est ce même opportunisme que déplore Max Lakin du New York Times en longeant les vitrines des magasin de luxe confinés derrière des panneaux contreplaqués contestataires. Enfin, impossible de passer à côté de la polémique suscitée par le Groupe L’Oréal et son souhait de retirer les termes “blanc” et “clair” de certains de ses produits. “Sur la question de la lutte contre le racisme, la prise de risque est, en théorie, assez faible. Or, dans les faits, le retour de bâton est souvent immédiat. Généralement, les démarches des marques sont perçues comme du pur newsjacking : une technique de marketing qui consiste à déclencher rapidement une campagne pour rebondir sur un événement médiatisé. En d’autres termes, il s’agit de surfer sur un phénomène pour augmenter son capital sympathie.” écrit la journaliste au Monde Marie Slavicek.

Dans un fil Twitter bien construit inspiré des bandes-dessinées militantes que l’on peut lire sur les réseaux sociaux (notamment celles d’Emma), la marque de vêtements Loom explique pourquoi les promesses écologiques des marques sonnent souvent creux. Efficace et plutôt prometteur... A suivre !

LEKSI, c’est l’agence digitale qui pèse ses mots. Nous entendons formuler avec vous une parole économe en mots et en carbone. Le sujet vous intéresse ? Parlons-nous : bonjour@leski.fr !

Written by

LEKSI, l’agence digitale aux côtés de celles & ceux qui s’engagent. Fabriquée à Nantes.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store